main

Cet été on devient végé! (4/4)

Cet été on devient végé! (4/4)

24 juillet 2016

Estimation du temps de lecture: 5 minute(s)

Devenir végan en famille est une chose tout à fait possible. Quoi qu’il puisse s’avérer difficile pour certains enfants de faire des changements alimentaires, l’aventure peut être très enrichissante au bout du compte!

Cet article est le dernier d’une série de 4 portant sur les raisons éthique, de santé et environnementale du choix de devenir végan.

Pour explorer les différentes façons d’aborder le changement, voici des ressources intéressantes:

Frédéric Côté-Boudreau

Spécialiste en éthique animale, en particulier cet article, sur les chemins possibles à prendre pour devenir végan.


Élise Désaulnier

Défi végan 21 jours, édition Stanké.



Association végétarienne de France

Devenir végé selon les différentes périodes de vie



La première des choses qui inquiète un parent est la santé de son enfant. Va-t-il manquer de quelque chose? La réponse est la même pour tous les êtres humains, peu importe leur régime alimentaire; une alimentation équilibrée nous apporte tout ce dont nous avons besoin.

Pour vous assurer de bien faire le tour des nutriments à acquérir, je vous conseille la lecture suivante:

Soins de nos enfants

Les régimes végétariens chez les enfants et les adolescents

Une des clefs des succès est d’être accompagné. N’hésitez pas à rejoindre une association locale, à joindre un (ou plusieurs!) groupe Facebook pour recevoir du soutien et des encouragements. Les enfants quant à eux ont aussi besoin de support et d’encouragement. Regarder en famille des vidéos positifs sur le changement qu’ils font, comme la libération d’animaux ou des vidéos de refuge. Si vous en avez un qui est accessible, allez le visiter!

Site belge très complet avec des articles, des vidéos pour les parents et les enfants. Des trousses pédagogiques pour les professionnels (et les parents!). En français (youpi!).
Gaia kids

Végan France
Devenir végan en famille

Peta kids
Site dédié aux enfants végans et leurs familles. En anglais seulement.

Prenez une étape à la fois et laissez de l’espace pour les enfants puissent s’exprimer. Rendez le moment du repas agréable simplement en ajoutant une belle nappe, faites des petites bouchées, optez pour des repas dégustations où toute la famille donne son opinion et partage ses idées. N’hésitez pas à refaire des repas que vos enfants aiment, ou du moins à ce que dans leur assiette ils aient au moins un truc qu’ils apprécient.

Chaque groupe d’âge appelle une transition différente.

Durant la grossesse et l’allaitement, la mère doit simplement s’assurer d’avoir sufisamment de vitamines et minéraux en particulier de b12 et de fer, soit par l’alimentation, soit par la prise de suppléments (la tisane d’ortie est une excellente amie durant la grossesse, en plus du fer qu’elle contient, elle aide à garder éloignée les infections urinaires). JMagazine

En bas de 2 ans, l’enfant vit et mange comme ses parents. Il suffit de jouer avec l’environnement pour que l’enfant mange comme nous, ce qui est très simple. Le mieux est d’offrir des aliments simples et complets et laisser l’enfant explorer sa nourriture avec ses sens, lui laisser la chance de sentir, toucher et l’écraser à son aise.

/

De 3 à 5 ans, l’enfant a encore un fort sentiment d’appartenance avec sa famille, s’il voit le changement comme quelque chose que vous entreprenez tous ensemble, il y a toutes les chances d’avoir envie de suivre. Offrir de grand plateau rempli de plusieurs choix de nourriture où l’enfant est libre de manger ce qu’il souhaite facilitera sa transition et lui permettra de découvrir de nouveaux aliments. Avoir avec soi un petit sac de secours contenant des aliments végans et appréciés est un truc à retenir. Il est très difficile pour un enfant de 4 ans de regarder tout le monde manger du chocolat et devoir s’en passer, ainsi avoir sa barre préférée sous la main pourra lui éviter un gros chagrin.

De 6 à 12 ans (et plus), l’enfant est en mesure de comprendre les raisons plus complexes du véganisme, mais il a ses petites habitudes. Vous pouvez par exemple lui laisser l’opportunité de faire ses choix quand vous n’êtes pas à la maison, mais déclarer qu’à la maison vous avez décidez de ne plus encourager ce marché. Trop de pression risque de rebuter l’enfant, l’enfant est un être qui ne nous appartient pas et nous ne pouvons faire la démarche à sa place, simplement l’informer et le laisser décider pour lui. Pour l’enfant qui décide de faire la transition, avoir quelques repas “non périssables” (chili et soupe en canne, riz assaisonné en sachet…) sous la main pour les fois où l’enfant quitte chez des amis à la dernière minute permet de s’assurer qu’il ne sera pas dans une position difficile face à l’autre famille. L’enfant est en mesure de regarder des films sur le sujet et nous pouvons partager avec lui beaucoup de nos “découvertes”.

L’important en tout temps est de laisser à l’enfant la liberté de faire ses choix et aussi de tenter de le soutenir au mieux. Parfois, les enfants aiment être “comme les autres” et demander d’avance la nourriture qui sera partager nous permet de préparer l’équivalent végan. Avoir toujours avec soi une petite trousse de secours végane peut être salvateur aussi (on ne le répétera jamais assez!), avec à l’intérieur des collations très appréciées de l’enfant, qui font en sorte que le choix d’être végan n’est pas une pénalité pour lui, mais parfois même un avantage.

Quelques vidéos en regarder en famille:

Interview avec une famille végane (en anglais)

Plusieurs sujets abordés (en anglais) Bite size Vegan

Libération d’un taureau

Un veau qui se fait séparer de sa mère

Témoignage d’une adolescente, 5 avantages pour elle d’être végane (elle aborde plusieurs autres sujets dans son channel)

Caroline Mayrand
Mère de deux enfants, je possède une formation d'éducatrice à l'enfance et en administration. Entrepreneur dans l'âme, un projet n'attends pas l'autre et c'est avec plaisir que je partage avec vous le travail de plusieurs parents: Parentzie. C'est mon oasis, le coeur de mon web. On y parle de la famille comme un tout et comment elle peut se développer de façon harmonieuse dans son environnement. Au plaisir!

Commentaires

comments powered by Disqus