main

Porter son bébé... quel bonheur !

Porter son bébé... quel bonheur !

23 février 2011

Estimation du temps de lecture: 8 minute(s)

 

Après neuf mois passés au chaud dans le bedon de Maman, quand le bébé nait, il a encore besoin de ce lien quasi fusionnel avec ses parents. Un bébé, c’est fait pour être porté et bercé au rythme de nos pas ! Dans son livre Le concept du continuum, Jean Liedloff expose sa théorie selon laquelle chaque enfant vit une période « dans les bras », pendant laquelle il a besoin d’être porté en tout temps. Selon elle, en vertu de l’évolution, un bébé « s’attendrait » à être porté. Les « bébés à bras » ne seraient donc pas l’exception, mais la norme ! Toujours selon Liedloff, les bébés auraient même besoin de cette période dans les bras pour acquérir tranquillement leur autonomie et leur indépendance.

Pour certains parents, le portage à bras conviendra tout à fait. Pour d’autres par contre, ce sera plus pénible. Le parent peut soit trouver cela difficile physiquement ou psychologiquement, puisque le portage à bras ne permet pas de faire beaucoup d’autres choses en même temps. Aussi, la présence d’autres enfants peut rendre difficile le portage à bras en tout temps. Alors, que faire ? Investir dans un bon porte-bébé deviendra une excellente idée ! Je ferai ici un survol des différents types de porte-bébés, permettant tous de porter votre enfant de la naissance à l’âge d’environ quatre ans.

 

Position ergonomique pour le bébé

Avant de discuter des porte-bébés en tant que tels, il est important de savoir qu’on ne peut y installer son bébé n’importe comment. Au moment de l’installation, on doit favoriser une assise profonde du bébé (tissu bien étendu de genou à genou). De plus, les genoux du bébé doivent être plus hauts que les hanches, ce qu’on appelle la position « grenouille ». Tous les porte-bébés ne permettant pas cette position sont à proscrire, car ils peuvent nuire au bon développement de l’enfant. D’ailleurs, dans le mode d’emploi des porte-bébés de type « Snugli », il est suggéré de ne pas porter son enfant plus que 45 minutes de suite. D’ailleurs, lorsque le bébé est installé dans ce type de porte-bébé, on remarque que tout son poids repose sur ses parties génitales.

 

Portage face au monde

Il est important de savoir que le portage face au monde n’est pas nécessairement recommandé. En effet, dans cette position, bébé est énormément stimulé et n’a aucune façon de se blottir sur son parent pour se reposer. Si on veut absolument porter vers l’avant, on devrait le faire que sur de petites périodes (30 à 45 minutes) et en position bouddha (jambes croisées, remontées sur la poitrine). Malheureusement, il est trop fréquent que l’on voie le bébé face vers l’avant, suspendu par les parties génitales, les jambes dans le vide. Position à éviter à tous prix !

Écharpes extensibles

Ce type d’écharpes est assez limité dans ses modes d’utilisation. En effet, rapidement, le poids du bébé fait en sorte qu’elle s’étire et que le bébé descende sur le porteur, ce qui rend le portage très inconfortable. De plus, le portage au dos n’est vraiment pas recommandé, puisque le caractère extensible de l’écharpe pourrait rendre l’expérience très dangereuse (ne retiendrait pas un enfant qui s’élancerait vers l’arrière, par exemple). Si vous prévoyez porter votre enfant plus que quelques semaines, je ne vous conseillerais pas ce type d’écharpe.

 

Porte-bébés asymétriques

DSCN3182 Le nom le dit, avec ces porte-bébés, le poids de l’enfant repose sur une seule épaule. Principalement, vous pouvez vous procurer une poche ou un sling (porte-bébé à anneaux).

 

Ce type de porte-bébé permet d’installer le bébé très rapidement et se prête bien à des situations où l’enfant voudra ou devra monter et descendre souvent. Par exemple, en faisant les commissions, lorsqu’on a plusieurs courts arrêts à effectuer. Installé sur la hanche, le bébé peut alors regarder vers l’avant, le côté ou l’arrière du porteur. C’est une position habituellement très appréciée du bébé, mais elle ne sera peut-être pas confortable pour le porteur à long terme.

 

Alors que la taille de la poche doit être adaptée au gabarit du bébé et du porteur (inconvénient), le sling, lui, permettra à n’importe quel porteur de porter n’importe quel bébé. De plus, le sling permet un ajustement beaucoup plus précis pour un plus grand confort. Par contre, il est plus volumineux que la poche.

 

Pour les gens habiles en couture, il est très facile de se fabriquer un ou l’autre de ces porte-bébés.

 

Porte-bébés de style mei-tai

DSCN2428 De plus en plus populaires, ces porte-bébés permettent un portage simple et confortable sur le dos et sur le ventre du porteur. On peut également porter sur la hanche, mais c’est beaucoup moins confortable que le sling ou la poche. On attache les deux bretelles du bas sous la poitrine, on remonte le corps du porte-bébé sur bébé, on croise de l’autre côté, on revient attacher sous les fesses de bébé et le tour est joué !

 

Il a l’avantage de permettre l’apprivoisement du portage dorsal sans trop de difficultés. On peut rapidement apprendre à passer bébé au dos sans aide, ce qui est vraiment utile quand on veut faire quelques tâches ménagères.

 

C’est le préféré des papas pour sa simplicité et le peu de tissu en jeu !

 

Il est à noter qu’il existe maintenant des mei-tai avec des bretelles style sac-à-dos et une bande de taille munie d’une solide boucle de plastique (clip). Ces porte-bébés permettent une assise profonde et respectent la physiologie du bébé, tout en permettant un ajustement rapide pour les gens allergiques aux nouages, aussi simples soient-ils.

 

Écharpes traditionnelles tissées (non extensibles)

DSC01553 Sans contredit, l’écharpe tissée est la Cadillac des porte-bébés ! Elle permet un ajustement parfait et une excellente répartition du poids du bébé sur le porteur. Avec l’écharpe tissée, vous pourrez porter sur le ventre, le dos et la hanche et ce, d’une multitude de façons différentes, toutes plus confortables les unes que les autres.

 

Il existe plusieurs écharpes tissées sur le marché, mais je vous suggère fortement d’en choisir une en sergé croisé en ou en jacquard. Un tissu trop épais rendra difficiles les nouages, à l’instar d’un tissu trop glissant. De plus, la longueur de l’écharpe sera déterminante pour votre appréciation. On a tendance à penser que plus longue elle sera, mieux ce sera, mais ce n’est pas nécessairement le cas. Pour vous aider à choisir quelle longueur il vous faut, vous pouvez consulter la charte suivante.

 

Il vous faut cependant savoir que la maitrise des nouages d’une écharpe tissée demande du temps et de la pratique. Ne vous découragez pas si vous ne réussissez pas à la perfection tout de suite. Pour vous aider, vous pouvez vous entraîner avec une poupée lestée afin de bien connaître les étapes avant d’essayer avec bébé.

 

Portage et allaitement

DSC02186 Tous les types de porte-bébés énumérés ci-haut peuvent vous permettre d’allaiter votre bébé. Cependant, pour ce faire mon préféré est incontestablement le sling, qui permet au bébé de téter en position assise ou couchée, et ce, sans trop d’ajustements compliqués.

 

En portant votre enfant tout contre vous, vous pratiquerez ce qu’on appelle le portage actif. En effet, pendant le portage, tous les sens de votre bébé sont en alerte. Il peut observer tout ce que vous voyez tandis que la poussette lui impose un champ de vision plus restreint. Les yeux du bébé se trouvant à la hauteur de votre visage, le portage favorise le développement du langage. De plus, quand vous serez en mouvement, bébé s’agrippera à vous et exercera son sens de l’équilibre.

 

Porter votre bébé favorisera votre lien d’attachement. Par la même occasion, cela libérera vos mains et vous pourrez effectuer tout ce que vous voudrez. Je me rappelle le sentiment de libération ressenti la première fois que j’ai mis ma fille au dos ! Ô miracle ! Je pouvais faire la vaisselle et passer l’aspirateur tout en gardant ma fille heureuse et en sécurité tout contre moi !

 

Sur ce, je vous souhaite des heures de bonheur, tout collé contre votre bébé ! Bon portage !

Cynthia Roy
Simon, ingénieur, Cynthia, maman à la maison, Lily, petite fille pleine de vie de 2 ans et demie et bébé en formation, dont la naissance est prévue aux alentours du 23 octobre. Nous mordons dans la vie et essayons de grandir ensemble à chaque occasion qui nous est donnée. 

Commentaires

comments powered by Disqus