main

Les enfants, le souper est prêt!

Les enfants, le souper est prêt!

25 septembre 2010

Estimation du temps de lecture: 6 minute(s)


Les repas reviennent à chaque jour. On ne s’en sort pas, surtout avec les enfants qui bourdonnent autour... Les nombreux « j’ai faim ! », « quand est-ce qu’on mange ? » sont là pour nous le rappeller !


Quels sont les gestes et attitudes à adopter pour favoriser un moment de bonheur de quotidien ? Il en existe plusieurs, dont voici un bref aperçu.

 

Le repas comme un rituel


Dans les familles les plus croyantes, on débute le repas par des remerciements pour ce qui se trouve sur la table. On peut remercier Dieu, mais aussi, simplement, la terre, de nous offrir son abondance. Remercier tout ceux qui, dans les champs, ont travaillé dur et longtemps.
Le rituel peut aussi s’apparenter à une routine. Quels sont les gestes qui peuvent nous disposer à manger ? Il existe des positions de yoga qui préparent le corps à manger et d’autres pour après le repas. On peut aussi fabriquer un centre de table, des fleurs, un bricolage... pour enjoliver la vue. Une personne peut être en charge de mettre de la musique ou de tamiser les lumières.
Le but est de créer une routine qui rendra l’heure du repas solennelle, importante, précieuse.

 

Le repas comme une réunion


Dans plusieurs familles, l’heure de manger devient l’ultime moment où tous les membres sont assis ensembles pour discuter. Les enfants assistent aux discussions des adultes, interagissent et racontent leur journée.

 

Cette transmission du savoir, cette initiation aux secrets culinaires familiaux, est un réel plaisir de tout parent, qui n’existe pas au rayon des surgelés.


Plusieurs enfants aiment préparer le repas avec les parents. On peut utiliser ce moment pour partager avec les enfants les petites attentions que l’on a pour les autres au moment de manger. On enlève les champignons de l’assiette de papa, parce qu’il les a en horreur, on ajoute de la sauce pour la petite soeur, elle adore y tremper un bout de pain... Tiens, pourquoi ne pas râper du fromage, je sais que ça te fera plaisir ! Le repas devient une réunion attendue, désirée, où on prend le temps de s’occuper des autres, de penser à eux.

Le repas comme une initiation


repas Les rites de passages sont très importants dans toutes les cultures. Un aîné qui acquiert le droit de couper sa viande avec un couteau coupant passe du côté des grands, des adultes. Mes enfants adorent couper et la plus jeune regarde avidement le couteau de l’aînée, elle qui n’a qu’un couteau à beurre pour ses champignons.


Le privilège d’ouvrir le four pour la première fois, ou de faire une recette entièrement seul. Les enfants aiment la cuisine, car elle est remplie de secrets, d’interdits. Surmonter les dangers, pour agir seul, c’est un exploit, une conquête.


La cuisine est aussi remplie de traditions. Quel bonheur d’apprendre aux enfants la fameuse recette de tarte de l’arrière-grand-mère ou sa propre création culinaire, qui fait des miracles depuis des années ! Cette transmission du savoir, cette initiation aux secrets culinaires familiaux, est un réel plaisir de tout parent, qui n’existe pas au rayon des surgelés.


L’heure du repas est aussi un moment fantastique pour les découvertes. C’est d’ailleurs un excellent moment pour écouter de la musique classique, partir à l’aventure au Maroc ou remettre dans l’assiette les légumes de notre patrimoine, laissés de côté par l’agriculture moderne.

 

Le repas comme source de sécurité


Plus nos enfants mangent, mieux on se sent. Il existe toujours cette crainte de carences, de malnutrition, qui nuiront au développement de notre enfant. Cette crainte peut être suffisamment stressante pour rendre l’heure du repas tendue et désagréable.


N’oubliez pas qu’il s’agit d’un moment où tous et toutes peuvent avoir envie de s’exprimer à leur manière. Un petit enfant aura de la difficulté à rester assis très longtemps et pourra avoir besoin de couper son repas en deux ou trois scéances entre lesquelles il ira jouer un peu. Nous avons tous nos goûts personnels, qui changent selon les jours et notre humeur. Parfois, une pizza est un met très ragoûtant, le lendemain, l’odeur donne la nausée.

 
De plus, les enfants possèdent plus de papilles gustatives que les adultes, parce qu’elles meurent avec l’âge. Pas étonnant que beaucoup de légumes n’aient pas la côte avec les enfants, ils ont un goût trop fort. En grandissant, on est d’avantage en mesure de les apprécier.
Pour vous sécuriser, vous pouvez utiliser deux stratégies très simples. La première est l’art du camouflage. Broyez, râpez, réduisez en purée divers légumes, des graines, des noix. Créez de super muffins avec de la levure alimentaire, des graines broyées et des fruits. Cachez du tofu mou dans de la sauce à spaghetti ou broyez des légumineuses dans de la salsa. La deuxième stratégie est l’art du « timming ». Durant le repas, les crudités seront ont peut-être mises de côté. Mais juste avant, quand l’estomac n’en peut plus, elles risquent d’être dévorées. Manger avant les repas ? Pourquoi pas ! Pendant une sortie familiale d’après-midi, l’excuse « c’est tout ce que j’ai », en lui tendant une pomme, peut très bien encourager un enfant qui boude normalement les fruits.


C’est à la famille de gérer ce qui est important pour elle durant le repas. Limitez donc vos attentes et définissez ce qui est réellement important pour vous et vos enfants.


Bon repas !


Positions de yoga à faire avant un repas; l’arc et la torsion sur chaise (adaptez sur une chaise de cuisine).


Référence:
Soins à nos enfants, Céline Arsenault
Le bonheur du végétarisme, principe de vie et recettes, Danièle Starenkyj
Yoganimo, le yoga des enfants, Sophie Martel, Marie-Hélène Tapin, Isabelle Charbonneau

Caroline Mayrand
Mère de deux enfants, je possède une formation d'éducatrice à l'enfance et en administration. Entrepreneur dans l'âme, un projet n'attends pas l'autre et c'est avec plaisir que je partage avec vous le travail de plusieurs parents: Parentzie. C'est mon oasis, le coeur de mon web. On y parle de la famille comme un tout et comment elle peut se développer de façon harmonieuse dans son environnement. Au plaisir!

Commentaires

comments powered by Disqus