main

Êtes-vous vertueux?

Êtes-vous vertueux?

3 mai 2011

Estimation du temps de lecture: 3 minute(s)

«Tu sais, tout le monde est pour la vertu», m’a lancé un de mes proches lors d’une discussion touchant à l’environnement. Ce commentaire m’a étonnée. Pour cette personne, le respect de l’environnement était une qualité presque inaccessible,  qu’on devait s’efforcer d’atteindre, au même titre que la charité ou la tolérance. Je découvrais sa façon de voir les choses. Je lui ai répondu : « Selon moi, se préoccuper de l’environnement n’est pas une vertu, c’est plutôt une nécessité».

J’aurais pu lui déballer les statistiques habituelles pour soutenir mon propos, celles que l’on entend souvent aux nouvelles à propos du nombre d’animaux en voie de disparition, du réchauffement climatique, de la fonte des glaces polaires ou de la disparition de la forêt tropicale. J’aurais pu, mais je ne suis pas très douée pour retenir les statistiques!

Il me semble que l’écologie reste avant tout une affaire de gros bon sens. Il suffit de s’arrêter et de réfléchir un peu pour le constater.

Est-ce normal qu’il soit plus facile d’acheter un grille-pain neuf que de le faire réparer?

Est-ce normal qu’il n’y ait plus de place pour nos déchets dans les dépotoirs?

Est-ce normal de craindre de se tremper l’orteil dans un cours d’eau?

Est-ce normal qu’il y ait des avertissements de smog et que, dans certaines grandes villes, on doive porter des masques parfois?

On entend souvent parler des écolos comme des êtres rêveurs ou idéalistes. Ma vision des choses est différente. Pour moi, croire que l’on peut continuer à vivre comme nous le faisons sans qu’il y ait de conséquences, c’est cela le rêve et l’utopie. C’est se fermer les yeux. Et, en ce sens, les écolos sont des ultra-réalistes!

J’ai déjà lu que si tous les habitants de la terre consommaient comme les Canadiens, il nous faudrait trois planètes pour tout absorber. Cela porte à réfléchir, non?

dreamstime_15765653Saviez-vous qu’en vous promenant dans certaines régions d’Allemagne, vous verriez des poubelles cadenassées? Puisque la quantité de déchets permise est limitée à un certain poids, les Allemands posent un cadenas à leurs ordures de peur que les voisins en ajoutent! Dans ce contexte, les produits ayant le moins d’emballage sont les plus attrayants. Une bonne solution au suremballage!

Plus près de nous, saviez-vous que dans certaines municipalités de la MRC de Coaticook, les ordures ne sont ramassées qu’une fois par mois? En compensation, les municipalités organisent la collecte des résidus alimentaires environ à toutes les semaines. Imaginez! Passer d’un ramassage hebdomadaire à un ramassage mensuel. Pour ne pas crouler sous les déchets, les citoyens ont dû s’adapter. Réduction à la source, réemploi de matières, recyclage et compostage font maintenant partie de leurs nouveaux comportements.

Pour revenir à la personne avec laquelle j’ai eu cette conversation à propos de l’environnement (tu m’excuseras, Papa, de parler de toi, tu sais combien je t’aime), bien qu’elle ne demeure pas à Coatikook ni en Allemagne, imaginez-vous donc que maintenant elle prend des sacs réutilisables pour faire son épicerie et qu’elle recycle.

Il semble qu’elle soit devenue très vertueuse! Peut-être que la «vertu écologique» n’est pas si difficile à atteindre finalement?

Alexie Morin
Sans description pour le moment

Commentaires

comments powered by Disqus