main

Devenir maman naturellement : la préparation mentale d'une athlète (deuxième partie)

Devenir maman naturellement : la préparation mentale d'une athlète (deuxième partie)

5 septembre 2011

Estimation du temps de lecture: 6 minute(s)

 

Dans mon article précédent, je vous ai entretenu de l’importance pour une maman qui accouche (tout comme pour l’athlète) de la préparation mentale afin de vivre l’accouchement dans la confiance et le calme et de diminuer le stress et la douleur. Ce mois-ci, je vais élaborer davantage sur certains outils disponibles pour concrétiser cette préparation. Ces outils peuvent également être utiles pour favoriser la récupération en post-partum et la gestion du stress et des émotions pour tous. Je vous encourage à vous diriger vers les outils les plus susceptibles de vous plaire et de correspondre à ce que vous êtes : il y en a pour tous les goûts.

 

L’activité physique

Bien sûr, l’activité physique est un outil de choix pour développer la confiance en soi, améliorer l’estime de soi, se détendre et vivre au moment présent. Vous n’avez pas besoin d’un entraînement athlétique pour en retirer les bienfaits en vue d’un accouchement. Yoga prénatal, étirements, exercices posturaux, marche en plein air, danse et nage sont parmi les activités les mieux adaptées pour la femme enceinte.

 

La respiration profonde


Lorsque nous sommes stressés ou préoccupés, notre respiration a tendance à être plus superficielle, à se situer au niveau de la poitrine, souvent sans que nous en ayons conscience. Cela a tendance à causer de la rigidité au niveau du diaphragme et diverses tensions musculaires. En adoptant une respiration plus profonde (ou abdominale), on libère ces tensions, on favorise une bonne oxygénation des tissus et un bon fonctionnement des systèmes nerveux et circulatoires, du corps en entier.
La pratique de la respiration abdominale peut se faire en position assise ou couchée. Elle se fait en trois étapes : on inspire en gonflant d’abord le bas du ventre, puis le thorax, et finalement la poitrine. On expire doucement en relâchant toutes les tensions.

 

La visualisation


Preg in white7Il s’agit d’un outil puissant allègrement utilisé par une majorité d’athlètes pour améliorer leurs performances. En visualisation, il est possible par notre esprit de créer une réalité pour notre corps, d’engendrer des réactions physiques semblables à celles vécues par notre corps dans la réalité.


Pour vous en convaincre, faites l’exercice suivant : assoyez-vous confortablement, dans un endroit calme et fermez les yeux. Imaginez, voyez, comme sur un écran dans votre tête, un citron, dans tous ses détails. Prenez-le, visualisez sa couleur, son odeur. Coupez-le en quartier avec un couteau et approchez un quartier de votre bouche. Mordez dans sa chair, sentez le jus acide couler dans votre bouche. Si vous faites l’exercice sérieusement, vous pourrez constater la réaction physique de votre corps produisant plus de salive suite aux images que vous avez créées mentalement.
Vous pouvez faire un exercice semblable pour l’accouchement. Visualisez, ressentez la naissance comme vous aimeriez la vivre, à chaque étape : le début des contractions, les préparatifs, la progression du travail, la descente du bébé, le couronnement, l’expulsion du bébé, puis du placenta. Prenez bien soin d’imaginer les détails, l’environnement, les personnes présentes et le rôle que vous leur confiez. Accueillez les émotions, les craintes, le stress qui peuvent monter au fil de la visualisation, selon les étapes, et vivez-les pleinement. Ensuite, en vous aidant de la respiration profonde, redevenez calme et confiante face à ces images. Voyez des images positives dans lesquelles vous faites confiance à votre corps, vous vous laissez aller complètement et pensez ouverture et lâcher-prise.


Au début, il est tout à fait normal de ne pas tout visualiser clairement : respectez votre rythme et ne forcez rien, cela vient avec la pratique. Il existe de nombreux supports, livres, CD et autres qui peuvent vous aider dans la pratique de la visualisation.

 

La méditation


Même si elle semble « flyée » pour plusieurs d’entre nous, la méditation, c’est tout simplement l’art de vivre mentalement le moment présent.  Nous vivons aujourd’hui dans une société où tout va vite et nos pensées suivent cette tendance : notre mental en est quotidiennement envahi.  Méditer, c’est tout simplement s’accorder une pause et prendre conscience de nos pensées afin de limiter celles qui sont inutiles et créatrices de stress. Facile vous pensez? Faites le test : assoyez-vous et essayer de faire le vide dans votre esprit pendant quelques minutes… Tout un défi!


Pour vous aider, vous pouvez vous concentrer sur votre respiration, en vous centrant sur chaque inspiration et expiration. Si vous préférez, les yeux entrouverts, vous pouvez placer votre attention sur un objet : une chandelle, une fleur, etc. Une autre façon de faire est de compter

lentement jusqu’à dix de façon croissante, puis décroissante, en reprenant lorsque vous perdez le fil.

 

Le lien de confiance avec votre « coach » et votre équipe


Sitting coupleIl ne viendrait pas à l’esprit d’un athlète de choisir un « coach » qui ne partage pas ses valeurs, sa vision, sa ligne de pensée. Dans le même esprit, lors de la préparation à un accouchement, il est sage de choisir un médecin, une sage-femme ou une accompagnante qui partage sensiblement notre vision des choses. Il sera plus facile pour vous de communiquer et d’être vous-même avec cette personne.


Aussi, n’oubliez pas que votre conjoint et votre bébé font partie de votre équipe et vivent probablement aussi un certain stress et certaines émotions. Des contacts physiques, des caresses, des jeux avec le bébé, des échanges comprenant l’écoute et l’expression respectueuse des sentiments de chacun favorisent un climat de confiance et d’entraide.


Ce que je vous propose dans cet article n’est qu’un aperçu de ce qui peut être fait. Les possibilités sont infinies : tout ce qui est susceptible de vous apporter plus de calme et de confiance est utile, vous utilisez probablement déjà plusieurs outils dans votre vie pour gérer votre stress. Écoutez-vous et faites-vous confiance, c’est ainsi que l’on devient une athlète en son genre et que l’on met toutes les chances de notre côté pour devenir maman naturellement.

Éliane Jean-Grégoire
Je suis Éliane Jean-Grégoire, kinésiologue (professionnelle de l'activité physique) et maman de Benjamin né le 17 aout 2009 et d'un petit coeur qui naîtra en mars 2011. J'allie mes passions pour le mouvement et la maternité afin de vous donner des conseils pour bien bouger et être en santé. 

Commentaires

comments powered by Disqus