main

Conciliation emploi-famille

Conciliation emploi-famille

3 mars 2012

Estimation du temps de lecture: 7 minute(s)

Que l’on oublie tout de suite la pensée magique que l’on peut concilier emploi et famille sans affecter l’un ou l’autre. Et ce, pour une raison bien simple, le marché du travail fonctionne sous le modèle paternaliste, et malgré le grand avènement des mères sur le marché du travail, il est encore peu adapté à celles qui apportent de plus en plus une force indéniable aux entreprises. Cependant, même si les structures de l’emploi ne favorisent pas toujours l’articulation travail-famille, il existe une panoplie de façons d’amoindrir les effets négatifs sur votre famille et votre carrière.

Avant tout, il est fortement profitable de s’asseoir avec son conjoint et de dresser une liste des priorités à la maison comme au travail. La lucidité est de mise car il y a des choix importants à faire. Cela peut aller de la réorientation de carrière pour l’un à la réduction des heures de travail pour l’autre. Dans tous les cas, il faut accepter qu’il y aura fort probablement des effets sur votre carrière, l’apport financier et le temps passé en famille.


Pour les deux parents, une rencontre avec l’employeur peut répondre à beaucoup de questions et mener à terme vos réflexions. L’organisation pour laquelle vous travaillez est-elle ouverte à la conciliation emploi-famille? Pour le savoir, questionnez l’employeur et menez votre enquête auprès de vos collègues. Quelles sont les mesures offertes pour votre poste? Le télé-travail est-il envisageable? Existe-t-il les possibilités de réduire ses heures de travail ou de les réaménager? Quels sont les congés familiaux et de maladie? L’entreprise dispose t-elle d’un service de garde? Discuter de tout cela avec votre employeur et vos collègues. Il est bénéfique qu’ils soient conscients de votre réalité.

Si vous désirez vous mettre à la recherche d’un nouvel emploi, visitez le site web des entreprises afin d’être au parfum de leur culture organisationnelle. Les entreprises qui possèdent un solide plan de conciliation emploi-famille l’utilisent également comme incitatif à la main-d’oeuvre, et donc, elles en font la promotion! Par contre, si vous ignorez quelle est la position de l’entreprise vis-à-vis la conciliation, il est préférable d’en discuter avec l’employeur seulement lorsque celui-ci vous aura fait une offre d’emploi.

Sachez que plusieurs font le choix de démarrer une entreprise et de travailler de façon autonome. Cela présente l’avantage d’être son propre employeur mais il faut également savoir que les 5 premières années de la mise sur pied d’une entreprises sont les plus éprouvantes.

Il est possible que votre employeur soit quelque peu fermé à offrir des mesures de conciliation emploi-famille. Les mentalités de gestion sont parfois lentes à s’adapter à la réalité contemporaine! Si c’est le cas, n’hésitez pas à informer votre employeur de tous les avantages qu’offre un plan de conciliation, et que si cela implique nécessairement des coûts, ceux-ci sont plutôt un investissement. En effet, l’absence d’un plan de conciliation emploi-famille entraine davantage de frais, que ce soit en absentéisme, en retards, en difficulté de rétention de la main-d’oeuvre, etc, que la mise sur pied de mesures facilitantes. De plus, il existe maintenant des firmes d’experts-conseils qui se consacrent entièrement à la conciliation emploi-famille.

À la maison

Si un conjoint est disponible à la maison, il est bénéfique de le mettre à profit! En effet, comme les soins aux enfants et le travail domestique sont généralement attribués aux femmes, avec une aide relative des conjoints, c’est elles qui se disent davantage stressées par la conciliation emploi-famille.

Afin d’améliorer l’implication des pères envers les enfants, il existe des façons simples pouvant être prises à la maison et qui sont directement liées à la relation conjugale;

-        Augmenter la quantité de temps en présence directe avec l’enfant;

-        Encourager le père à s’impliquer et le valoriser de façon active lorsqu’il s’occupe des enfants;

-        Établir les règles d’éducation en couple;

-        Parler davantage d’enfants avec l’entourage et les collègues de travail pour stimuler les conversations liées aux soins familiaux.

Il est prouvé que plus un père se sent valorisé dans son rôle paternel, plus il aura tendance à s’investir davantage dans les soins liés au bien-être de ceux-ci. Ce qui, au bout du compte, tend à égaliser les responsabilités familiales des parents.

Les conséquences d’une mauvaise conciliation emploi-famille

Savoir concilier emploi et famille est primordial pour le bien-être de tous les membres de la famille. Il ne faut en aucun cas négliger les effets qu’une mauvaise conciliation peut entrainer. Voici ce que les études nous révèlent:

Les impacts principaux ressentis chez les membres d’une famille sont;

l’impression de manquer de temps :

Cette réalité est particulièrement vraie pour les parents et les mères monoparentales, âgés de 25 à 44 ans, qui occupent un emploi à temps complet. Précisément, 26 % des pères et 38 % des mères, qu’ils ou qu’elles soient en couple ou en situation de monoparentalité, affirment souffrir du stress qu’induit le manque de temps. (Statistique Canada, 1999)

L’insatisfaction face à la vie en général et à la vie familiale :

Selon la méta-analyse de Kossek et Ozeki (1998), les personnes qui ressentent un degré élevé de conflit travail-famille ont tendance à être moins satisfaites de leur emploi et de leur vie en général. La difficulté à concilier vie familiale et vie professionnelle amène également une insatisfaction face aux activités de loisir (Rice, Frone et Mc Farlin, 1992).

Des conséquences sur la vie conjugale :

Un degré élevé de tension entre la vie familiale et les responsabilités professionnelles diminue l’entente conjugale. La longue liste d’activités et de préoccupations quotidiennes peut susciter, chez certaines personnes, des sentiments d’anxiété et de surcharge qui vont se traduire par des comportements de retrait dans la vie de couple. Ces personnes se sentent tellement sollicitées dans différentes sphères de leur vie, qu’elles ne peuvent répondre aux demandes de la vie conjugale. D’autres vont réagir aux conflits famille-travail/travail-famille par un état dépressif qui induit des comportements colériques envers le partenaire (Mac Ewen et Barling, 1994).

Qualité amoindrie de la relation des parents / enfant / adolescent :

Il semble que ce soit les conditions de travail des deux parents qui ont un impact sur le comportement des enfants. Les recherches de Stewart et Barling (1996) ont établi des liens entre le stress que les parents vivent au travail, leur sentiment de surcharge et la qualité de leur relation avec leurs préadolescents et leurs adolescents, et sur les comportements et le bien-être de ces derniers. Les mères qui sont confrontées à un travail stressant et qui se sentent débordées par leurs multiples tâches auraient une attitude moins chaleureuse envers leurs adolescents alors que les pères qui se retrouvent dans la même situation présenteraient eux aussi une attitude moins chaleureuse et seraient plus enclins à développer des interactions conflictuelles avec ces derniers.

La problématique de l’articulation emploi-famille affecte plusieurs sphères de la vie, aussi bien celles des parents que celles des enfants. Si songer à vos responsabilitées, en tant que parent qui travaille, vous angoissent, n’hésitez pas à faire des remaniements afin d’améliorer votre qualité de vie autant à la maison qu’au travail!

Marianne Garnier
Maman d'une fillette de 4 ans, je m'intéresse au genre humain à travers les sciences sociales, l'éducation et les arts. Formée en communication et bientôt bachelière en administration des affaires, je me suis spécialisée en conciliation emploi-famille et en sociologie du travail afin d'établir une approche plus humaine dans les entreprises. Mordue par la maternité, je possède également une formation de marraine en allaitement. J'ai d'ailleurs réalisé plusieurs travaux universitaires sur l'aspect sociétal de l'allaitement en Occident. Je pratique le parentage de proximité et je vis à la campagne.

Commentaires

comments powered by Disqus